Stendhal

Trahison.
Stendhal, je lui voulais un véritable culte,  pour « La Chartreuse de Parme » en particulier. Stendhal, l’homme de l’Italie et de la chasse au bonheur. Stendhal, grand voyageur, observateur des pays et des peuples.
Or voici ce qu’on peut lire dans « Voyage dans le Midi de la France ».

Je suis étonné de la beauté des oliviers du Puget. Je dis « beauté », quoiqu’il n’y ait pas au monde d’arbres plus laids. Ils ont toujours l’air cacochyme et amputé, mais enfin, au Puget, ils sont gros.

Me voici, moi aussi, cacochyme et amputé, car les bras m’en tombent.


2 réflexions sur “Stendhal

    1. Ah non, envoyer Stendhal au purgatoire, c’est impossible: il n’y croit pas. Ni au ciel, ni à l’enfer.
      Tout ce qu’on pourrait envisager, c’est une libation d’huile d’olive extra-vierge sur sa tombe, au cimetière de Montmartre (cette tombe qui porte l’inscription: « Henri Beyle, Milanese »). Cela aurait un petit côté « Supplique pour être enterré sur la plage de Sète », non? (D’ailleurs, je crois que si Stendhal avait vécu un peu plus tard, il aurait aimé Brassens.)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s