L’olivier et le figuier, une histoire d’amour…

… qui se traduit, dans un verger voisin du nôtre, à Nyons, par un enlacement très concret. On rêve d’être à leur place et d’avoir autant de bras que chacun d’eux.

Cependant je n’ai jamais vu cela ailleurs; je suis d’autant plus heureux de ce voisinage amoureux. Il est vrai que l’olivier est un arbre pudique, voire austère. Je n’en dirai pas autant du figuier, dont la réputation est sulfureuse depuis l’Antiquité. C’est un arbre qui ne pense qu’à ça. Un jour si vous êtes sages et si vous ne le dites pas à vos parents, je vous raconterai la fécondation de la figue, qui organise, pour s’accomplir, un véritable lupanar.

Hélas, il semble que l’enlacement de l’olivier et du figuier soit stérile. Ce n’est pas ainsi que les arbres se reproduisent. Dommage, une olive à la douceur de figue, cela ne vous met pas l’huile à la bouche?


Une réflexion sur “L’olivier et le figuier, une histoire d’amour…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s